Mardi 31 août 2 31 /08 /Août 17:28

Elle est très belle ainsi offerte, à ma disposition tel un jouet …. L’appareil photo n’as pas bougé et je fais de nouveau quelque clichés, des gros plan de cet objet enfoncé au fond d’elle, distendant son anus, son sexe ouvert et luisant de son envie. Ses Jambes fines et gainées de bas, ses seins volumineux s’ecrasant sur le velours du fauteuil, leurs pointes doivent être tendues à l’extrême et le frottement sur le velours doit lui procurer une douce sensation…. Trop de douceur …. Je m’approche d’elle et saisi son sein droit à pleine main. Je l’écrase sans ménagement dans ma main. La pointe en est dure, je la sens sous mes doigts. Je tire sur le téton sans précautions. Elle a mal et le fait savoir par un petit cri de douleur.

« tu n’as pas fini de gémir ? silence je t’ai dit ! »

J’attrape le god fiché dans son cul et le retire sans douceur. Je lui pose sur la bouche, immédiatement elle se met à le sucer pour le nettoyer.

Je me positionne derrière elle et j’appuie ma main sur ses reins afin qu’elle se cambre au maximum.

D’un coup et sans avertissement je m’enfonce jusqu'à la garde dans son cul, ses mains tenant toujours ses fesses écartées et la place ayant largement été ouverte par le sex toy.

J’y suis allé franchement et elle a eu mal, j’ai senti tout son corps se tendre mais son anus est resté bien ouvert et je me suis enfoncé sans trop de résistance jusqu’au fond. Je ne bouge plus, histoire qu’elle s’habitue à cette intromission brutale.Image3

J’ai posé un pied sur le fauteuil, l’autre au sol et je commence à aller et venir dans ses entrailles.

« met toi ce truc dans la chatte »

Ses deux mains lâche ses fesses, qui se referme sur ma queue, et elle enfile elle-même le god dans son sexe.

Je sens l’objet à travers la fine paroi séparant sa vulve de son anus … elle bouge le god en elle sur le contre rythme de mes mouvements. Un coup je suis au fond d’elle, un coup c’est le plastique.

Je m’arrête de bouger. C’est elle maintenant qui cherche la pénétration par ses mouvements de bassin.

« que fais tu ? »

« tu ne bouge plus et c’est infernal, je veux que tu me baise, continue … » dit elle

« tu veux ? qui décide ici ? pas toi …. Tu ne mérite pas d’être baisée et de prendre ton pied »

Je me retire de son cul, dommage j’y aurais bien joui. Je retire le god de sa chatte dégoulinante.

«  A genou et nettoie ma queue »

A contre cœur, visiblement, elle s’exécute. Par de petit coup de langue elle nettoie mon gland, puis lèche la hampe avant de descendre vers mes testicules.

A peine a-t-elle commencé, que je l’attrape par les cheveux et fourre ma bite au fond de son gosier, elle a été surprise et suffoque.

J’agite sa tête en tous sens, elle aspire et suce de son mieux cette queue qui lui a envahie la bouche.

En quelques secondes, je jouie au fond de sa bouche, je continue cependant a l’utiliser pour finir de bien jouir et aussi afin qu’elle nettoie toute trace de sperme sur mon sexe.

Elle me regarde implorante, à genou à mes pieds, la bouche pleine de salive et de sperme mélangé, le maquillage sur ses yeux a coulé, plus de rouge à lèvres et sa chevelure est tout emmêlé.

Elle a moins fier allure ainsi, cela mérite une photo. (ce que je m’empresse de faire)

Elle aurait bien voulu jouir, elle aurait bien aimé continuer, mais il ne faut pas oublier qui est le dominant et le dominé et je ne peux laisser passer cela.

Je me rassoie dans le fauteuil

 

A suivre

Par maitref.over-blog.com - Publié dans : libertinage - Communauté : Carnets Libertins la suite
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus